Shadow

Côte d’Ivoire : le candidat Soko Waza prend la défense du cardinal

Candidat déclaré au scrutin présidentiel du 31 octobre, il a déposé son dossier à la Commission électorale indépendante (CEI), Soko Waza Théophile, président du mouvement ‘’la 4è voix, la voix des sans voix ‘’ a prononcé ce samedi 5 septembre au siège de son mouvement à Yopougon une conférence publique, sur le thème ‘’ la transparence du système politique en Côte d’Ivoire” , comme constaté sur place par KOACI.

Profitant de cette conférence publique, le président Soko Waza a abordé certains sujets qui cristallisent l’actualité socio politique en Côte d’Ivoire. Notamment la récente sortie de Jean Pierre Cardinal Kutwa Archevêque d’Abidjan qui avait déclaré à l’endroit du Chef de l’Etat Alassane Ouattara qui brigue un 3è mandat que’’ sa candidature n’est pas nécessaire’’.

Suite à sa sortie, l’Archevêque d’Abidjan avait essuyé de nombreuses critiques. 

Le conférencier a invité pour sa part les uns et autres surtout les hommes politiques à ne pas s’en prendre aux Guides religieux dont le seul objectif est la recherche de la paix. 

«Les religieux ont toujours pris fait et cause pour la population. Il est important que les hommes politiques respectent les conseils des Guides religieux. Leur premier souci c’est la recherche de la paix sociale. », a indiqué le candidat Soko Waza qui est lui-même Homme de Dieu. 

Parlant de la ‘’ transparence du système politique en Côte d’Ivoire ‘’ il a souligné que le système politique en Côte d’Ivoire, partant d’Houphouet Boigny en passant par Bédié, Gbagbo et Alassane Ouattara est défaillant, car il fait du président de la république  un ‘’roi ‘’. Et que cette situation ne serait pas le fait de nos dirigeants, mais le système qui est mis en place. 

Selon lui il faut donc le changer, c’est la seule alternative pour sortir le pays des nombreuses crises à répétitions. Expliquant que c’est ce qui motive sa candidature au scrutin présidentiel d’octobre prochain. SoKo Waza a indiqué qu’il veut accéder au pouvoir pour opérer la rupture avec l’ancien système. Toutefois, il s’est dit inquiet pour l’élection présidentielle à venir car elle ne rassure pas selon lui , et pourrait être émaillée de nombreux heurts. 

« La Côte d’Ivoire est sur un volcan dormant, ce volcan c’est le système, il faut le changer pour avoir un pays en paix. », a-t-il averti pour conclure.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *