Shadow

Côte d’Ivoire : la MOJEC veut des élection apaisées à Bouaké

Composée d’organisations de la société civile et parti politique sous la supervision du Conseil National des Jeunes de Côte d’Ivoire (CNJCI), la plateforme dénommée Mobilisation des Jeunes Engagés pour la Consolidation de la Paix en Côte d’Ivoire (MOJEC), a organisé sa sortie officielle ce mercredi 02 septembre au Foyer des jeunes de Kôkô comme constaté sur place par KOACI.

Cinq villes de la Côte d’Ivoire à savoir Korhogo, Daloa, Guiglo, Abobo et Yopougon au même titre que Bouaké, ont bénéficié dudit projet qui s’inscrit dans la préservation, la consolidation de la Paix et la Cohésion sociale pour des élections d’octobre 2020 apaisées.

Le président du comité d’organisation Cissé Valy, par ailleurs jeune leader engagé pour la paix, s’est réjoui de la présence de plusieurs autorités conviées à cette sortie officielle, sans omettre de saluer ses partenaires dont CARE INTERNATIONAL, AFJCI, RIJLI et CAHD pour leur assistance, accompagnement, formation et appui inconditionnel pendant la phase projet jusqu’à ce jour.

« J’ai été invité en tant que leader de jeunesse à prendre part ce mercredi 02 septembre au foyer des jeunes de Bouaké, à la cérémonie de présentation officielle de la plateforme MOJEC Bouaké. Je tiens à inviter ces jeunes dynamiques de toutes les sensibilités politiques et les organisations de la société civile, à être des ambassadeurs de paix pour prévenir les conflits lors des prochaines élections. Je remercie les autorités locales et les partenaires techniques et financiers qui ont permis la réalisation de ce projet.» a indiqué Ouattara Kifory Inza, délégué départemental CNJCI-Bouaké.

Notons que la plateforme MOJEC qui vise à fédérer toute la jeunesse autour des valeurs de paix et cohésion sociale a, au regard des activités réalisées pendant sa phase d’implementation, décidé d’être plus proche des autorités et particulièrement des jeunes, en se faisant mieux connaitre, et en offrant les clés du foyer de Kôkô rénové par ses soins.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *