Shadow

Côte d’Ivoire : après Soro, le camp Gbagbo annonce de géantes manifestations

La décision du conseil constitutionnel de maintenir la candidature d’Alassane Ouattara pour un troisième mandat et d’exclure ses principaux adversaires notamment Laurent Gbagbo et Guillaume Soro plonge la Côte d’Ivoire dans une nouvelle crise pré-électorale. Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), la plateforme des fidèles de Laurent Gbagbo qui a déposé la candidature de ce dernier était en conférence de presse ce mercredi pour dénoncer les décisions du conseil constitutionnel et appeler les Ivoiriens à la mobilisation en vue des prochaines manifestations.

«  EDS lance un appel pressant à la mobilisation des militants et sympathisants des partis et organisations membres de la plateforme, des démocrates de tous bords et du peuple de Côte d’ivoire pour faire barrage à la forfaiture, à la dictature de M. Alassane Dramane Ouattara et à se mettre en ordre de bataille pour des manifestations, conformément à la Constitution, afin d’accélérer l’avènement d’un Etat de droit, par des élections justes, régulières, démocratiques, transparentes et inclusives », note-t-on dans le communiqué signé par le professeur Georges-Armand Ouégnin, président de l’EDS.

En dehors du camp Gbagbo, Guillaume Soro était le premier a annoncer des combats âpres pour la démocratie après la publication des décisions du conseil constitutionnel. Pour rappel, seuls quatre dossiers de candidature ont été validées par les 44 présentés par les candidats. Alassane Ouattara, Henri Conan Bedie, Pascal Affi Nguessan, Kouadio Konan Bertin sont les 4 candidats à la présidentielle du 31 octobre 2020.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *