Shadow

Togo : comment le général Eyadema avait négocié en vain son premier voyage aux USA (Retro)

Grace aux révélations de Wikileaks, Breves.info vous propose les câbles diplomatiques qui retracent les discussions entre l’ambassadeur du Togo aux USA en 1977 Messanvi K. Kekeh et le secrétaire d’Etat adjoint W. Moose.

L’ambassadeur togolais était porteur d’une demande d’invitation de Gnassingbé Eyadéma à visiter les Usa. La requête était formulée par le ministre des affaires étrangères d’alors Edem Kodjo. Le motif de cette demande est surprenant. Les autorités togolaises indiquent qu’Eyadema n’avait jamais visité les USA et cette visite serait « un grand honneur pour lui et pour tout le peuple togolais ». Les autorités américaines peu convaincues par cette demande n’y ont pas donné une suite favorable.

Breves.info vous propose un extrait de la lettre de l’ambassadeur du Togo aux USA et la réponse de son interlocuteur.

J’ai l’honneur de confirmer ici la demande faite par son excellence ministre des affaires étrangères et de la coopération du Togo, lors de notre réunion avec vous le 30 septembre 1977 au département d’état. M. Kodjo a exprimé le souhait que le général Gnassingbe Eyadema, président de la république togolaise, soit invité à faire une visite officielle aux Etats-Unis en 1978. Une telle invitation serait considérée comme un grand honneur (confidentiel confidentiel) pour l’Etat, le président de la république togolaise personnellement mais aussi pour tout le peuple togolais. Le général Eyadema n’a jamais eu l’opportunité de visiter les Etats-Unis d’Amérique et depuis qu’il a pris ses fonctions en 1967, aucune invitation ne lui a été adressée.

 En 1975, j’ai informé les fonctionnaires du bureau des affaires africaines que notre chef d’Etat sera très heureux de pouvoir faire une visite dans votre grand pays. A ce moment, on m’a indiqué que le calendrier pour 1976, l’annexe bicentenaire, a été extrêmement fournie parce que l’arrivée d’un nombre d’invités distingués était attendue à Washington DC et que ma demande pourrait être favorablement examinée à l’avenir. Je serai le plus reconnaissant, M. le Secrétaire d’état adjoint, pour votre examen favorable de cette demande et vous demande d’accepter l’assurance de ma haute considération, Messanvi K. Kekeh.

La réponse

Merci pour votre lettre du 9 novembre concernant la possibilité d’inviter le président du Togo à effectuer une visite officielle aux Etats-Unis en 1978. Je vous assure que nous apporterons la plus grande attention à cette demande. Cependant, vous pouvez comprendre que le nombre de visiteurs officiels aux Etats-unis est limité par les exigences du gestionnaire du temps du président. La décision sur la répartition de ce temps ne peut être prise que par la Maison Blanche. (Confidential confidential page 03 état 305145) Nous serons en contact avec vous dès que nous avons une idée plus claire de l’évolution du programme du président. Sincèrement, richard m. Moose. Fin du texte.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *