Shadow

Présidentielle Côte d’Ivoire : KKB victime d’une malaise en plein campagne électorale

A peine la campagne électorale ouverte, Kouadio Konan Bertin dit KKB, candidat indépendant à la présidentielle du 31 octobre 2020 a été victime d’une malaise. Rien de grave, rassure l’équipe de l’ex-député de Port-Bouët, exclu par son parti politique, le PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire).

“Le candidat Kouadio Konan Bertin (KKB) a dû hier modifier son programme suite à un excès de fatigue lié au caractère très soutenu de sa campagne. Il est ce matin au travail et a repris le cours de ses activités conformément à son agenda. Il honorera dans la matinée son rendez-vous avec le Premier ministre”, a indiqué Brice Yolande, la directrice de communication du candidat de 51 ans.

Alors que la quasi-totalité de l’opposition ivoirienne, dont Henri Konan Bédié que KKB a toujours considéré comme son père refusent de prendre part au scrutin, l’ancien député, désormais candidat indépendant reste convaincu de pouvoir battre le grand Alassane Ouattara dans les urnes le 31 octobre prochain.

De quoi être taxé d’être acheté par le pouvoir du RHDP.

“L’opposition qui s’est retrouvée à la direction du PDCI (Parti démocratique de Côte d’Ivoire, NDLR) avait enregistré en son sein au moins un candidat déclaré à l’élection présidentielle, en l’occurrence M. Henri Konan Bédié. Il se trouve qu’en tant que candidat, il a été investi par son parti. Donc par parallélisme de forme, vous ne pouvez pas demander au candidat Kouadio Konan Bertin de ne pas être investi par le peuple. S’il y a une élection en Côte d’Ivoire, il y aura élection pour le monde“, avait tenté de se défendre, Brice Yolande au cours d’une conférence de presse.

Le processus est désormais lancée. Pourra-t-elle prendre fin ? Les prochains jours nous le diront.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *