Shadow

Guillaume Soro: “l’opposition ivoirienne n’acceptera pas des élections le 31 octobre”

L’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro continu de jouer ses dernier dés pour empêcher le projet de 3e mandat de son ancien mentor Alassane Ouattara.

Le candidat reculé de la présidentielle du 31 prochain comme promis, multiplie les démarches diplomatiques pour faire obstacle au scrutin et à la candidature du président ADO.

“Je me rendrai à Bruxelles pour en discuter avec certains présidents de commissions. Il faut envisager les sanctions ciblées sur les membres du régime félon comme hier en RDC et aussi en 2010 en CI. Cela sauvera des vies en CI”, avait annoncé le député de Ferké.

Ainsi, le fondateur du mouvement politique Générations et peuples solidaires (GPS) s’est entretenu avec Thierry Mariani, membre de la commission des Affaires étrangères du Parlement européen puis Marie Arena, la présidente de la sous-commission des droits de l’homme au sein de ladite institution.

“Rencontre avec @SOROKGUILLAUME, Président du GPS, nous avons discuté de la situation préoccupante des droits humains en Côte d’Ivoire”, a tweeté la députée européenne qui avait déjà vivement critiqué la candidature d’Alassane Ouattara et désavoué Sidi Touré Tiémoko.

“Les droits de l’homme en CI sont piétinés. Des députés en prison sans levée de l’immunité. Un coup d’État civil en cours. Je note que @UEenCI est pour des élections inclusives. L’opposition ivoirienne n’acceptera pas des élections le 31 octobre. Le roublard venu du @FMIactualites sera stoppé. Il ne tient qu’au peuple de CI d’agir. Et nous agirons pour sauver la démocratie que l’Europe cautionne de façon sélective. Les jours pairs l’Europe évoque la non-ingérence et les jours impairs leurs avions bombardent”, a lancé Guillaume Soro au sortie de ces rencontres.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *