Shadow

Ouattara à l’opposition: “Il n’y aura pas de report d’élection ni de transition”

Jugée d’anti-constitutionnelle, la candidature du président Alassane Ouattara continu de susciter de la tension en Côte d’Ivoire. En retrait par rapport aux élections, les opposants ivoiriens exigent l’annulation de la candidature du président ADO, le report du scrutin et ou une période de transition. Pas question rétorque le chef d’Etat ivoirien, candidat à sa propre succession.

Présent ce jour à Bouaké où il a ouvert sa campagne électorale, le candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) a balayé du revers de la main, toutes les revendications de l’opposition, à sa tête Henri Konan Bédié (PDCI-RDA) et Pascal Affi N’guessan (FPI).

« Il n’ y aura pas de report d’élection; il n’y aura pas de transition. L’élection présidentielle aura bel et bien lieu le 31 octobre », a martelé le président ivoirien. Et d’ajouter: “Que les uns et les autres arrêtent de se faire des illusions”.

Il est évident que ce que l’opposition appelle ” coup d’Etat électoral” tend à s’opérer en Côte d’Ivoire. La réponse des adversaires du président sortant n’a d’ailleurs pas tardé.

«Alassane Ouattara nous contraints à entrer dans une autre phase, dans l’acte 2 de la désobéissance civile et nous y sommes contraints par l’aveuglement du régime», justifie Pascal Affi N’guessan qui invite les militants de l’opposition à empêcher le bon déroulement du processus électoral enclenché

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *