Shadow

Désobéissance civile: la Côte d’Ivoire sous de vives tensions ce lundi

En vue d’empêcher le troisième mandat du président Ouattara, l’opposition ivoirienne a appelé la population à la désobéissance civile. Dans un appel lancé en fin de semaine dernière, les leaders de l’opposition ivoirienne ont appelé à la phase ultime de la désobéissance civile : empêcher par tous les moyens légaux la tenue du scrutin présidentiel, faire obstacle à l’acheminement des matériaux vers les bureaux de vote, etc…

Il revient, au vue de la tension qui prévaut depuis ce lundi matin en Côte d’Ivoire, de dire que l’appel de l’opposition a trouvé écho favorable auprès de la population.

Ainsi, la petite ville de Bonoua a vu ce lundi éclater des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre.

Entre la désobéissance civile et la grève de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), les véhicules dont deux bus de la Société des Transports Abidjanais (SOTRA) ont été incendié ce matin dans les communes de Marcory (Champroux non loin de l’hôtel Hamanieh), à Cocody Anono et à la Riviera 2.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *