Shadow

Côte d’Ivoire: la menace du président Ouattara aux leaders de l’opposition

L’opposition ivoirienne, dans le but de faire blocus au processus électoral en cours et d’empêcher le troisième mandat d’Alassane Ouattara, a appelé la population à une désobéissance civile. Un appel qui a entraîné de nombreuses tensions en Côte d’Ivoire.

Se prononçant dans une interview accordée au journal Le Monde sur les violentes manifestations qui ont suivies le mot d’ordre de l’opposition, le président Alassane Ouattara a promis que les auteurs de la désobéissance civile répondront de leur acte.

« Cela finira après l’élection. Tous ceux qui organisent cela vont rendre des comptes. Je ne vais pas laisser cela perdurer. Nous avons des éléments précis qui incriminent l’opposition, mais compte tenu de la période électorale, je ne veux pas envenimer les tensions. Mais si les preuves sont établies, immédiatement après il y aura des poursuites et cela, quelle que soit l’importance de la personne, a indiqué Ouattara qui par ailleurs dit n’être pas inquiété “des violences actuelles”.

En effet, le mot d’ordre de désobéissance civile a enregistré plusieurs dégâts matériels, des morts et des blessés dans plusieurs localités ivoiriennes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *