Shadow

Côte d’Ivoire : l’opposition veut perturber 500 bureaux de vote le 31 Octobre

Plus que 5 jours pour le scrutin présidentiel en Côte d’Ivoire. La désobéissance civile, les manifestation et appels au boycott n’ont pas empêché le processus de poursuivre son cours normal. L’opposition ivoirienne, déterminée à faire blocus à l’élection, décide de sortir le grand jeu, de jouer des derniers dés.

A en croire les leaders de l’opposition, le mot d’ordre de désobéissance civile pourrait prendre une autre tournure le 31 Octobre prochain. ‘L’objectif cette fois ci serait d’amener la population à perturber au moins 500 bureaux de vote le jour J.

“On a pas réussi à bloquer le Pays pour diverses raisons, il nous reste plus qu’à espérer réussir un coup le 31 Octobre.”, a confié ce lundi à KOACI un cadre du FPI d’Affi N’Guessan.

Cette source qui a préféré garder l’anonymat ajoute: “C’est sûr qu’on jouera au chat et à la souris avec les forces de l’ordre mais si on arrive à perturber 500 bureaux de vote ça sera déjà une belle victoire dans le contexte qu’on connaît, en tout cas c’est un de nos objectifs même si on espère bien évidemment plus et que l’objectif initial était la non tenue du vote.”.

Cette stratégie est également partagée par une source proche de l’opposante Daniel Boni Claverie qui a indiqué que la perturbation des bureaux de vote peut se faire à travers des petits groupes d’individus, peut être armés (précisons pas faite, ndlr) avec pour but d’empêcher les votant de se rendre aux urnes. Il ne sera, ajoute-t-elle, pas exclu le vandalisme les bureaux de vote ou la casse les urnes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *