Shadow

En colère, le RHDP d’Alassane Ouattara tire à boulets rouges sur la presse internationale

La direction du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) ne digère par le traitement de l’actualité politique ivoirienne fait par certains médias internationaux. Dans un communiqué, Adama Bictogo, le directeur exécutif du parti d’Alassane Ouattara dénonce « des inacceptables, susceptibles d’encourager des troubles à l’ordre public ». Le RHDP estime que certains médias internationaux ont décidé intentionnellement d’occulter de leurs reportages « les actes de violence perpétrés par des individus sans foi ni loi, à l’instigation de personnes bien connues de la vie politique nationale ».  Breves.info vous propose quelques extraits du communiqué.

Il apparait que tout au long de la période électorale, et particulièrement depuis la proclamation des résultats provisoires par la Commission Electorale Indépendante, le lundi 02 novembre 2020, certains médias internationaux font preuve de manière flagrante, d’un traitement déséquilibré et partial de l’actualité politique ivoirienne.

En effet ces médias au mépris des règles d’éthique et de déontologie qui régissent le métier de journaliste, n’hésitent pas à publier et à diffuser des reportages sur la situation politique nationale, qui occultent volontairement les actes de violence perpétrés par des individus sans foi ni loi, à l’instigation de personnes bien connues de la vie politique nationale, qui s’enorgueillissent d’ailleurs publiquement. Ces violences ont malheureusement entrainé de nombreuses pertes en vies humaines et occasionné des dégâts matériels considérables.

Par ailleurs, les propos et attitudes séditieux de certains responsables de partis politiques de l’opposition sont abondamment relayés par ces médias internationaux, contribuant ainsi à entretenir au plan international, la confusion sur la situation réelle qui prévaut en Côte d’Ivoire et à susciter l’inquiétude au sein des populations ivoiriennes.

La direction exécutive du RHDP élève une vive protestation contre ces dérives inacceptables, susceptibles d’encourager des troubles à l’ordre public. En conséquence, la Direction Exécutive du RHDP invite les journalistes à retrouver le sens de l’équilibre dans les contenus de leurs articles et reportages sur la Côte d’Ivoire, tout en évitant de diffuser des informations tronquées et partiales.

Le directeur exécutif Adame Bictogo.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *