Shadow

Deal avec le régime : Agbeyomé Kodjo fait des révélations

L’opposant togolais Agbeyomé Kodjo réclame toujours sa victoire. L’ancien président de l’Assemblée nationale qui accuse le président Faure Gnassingbe d’avoir fraudé l’élection présidentielle du 22 février 2020, fait des révélations sur des propositions qui lui sont faites pour tourner la page du contentieux électoral.

L’ancien directeur général du port autonome de Lomé dit recevoir des pressions pour accepter le poste de premier ministre. Agbeyome Kodjo explique ses déboires judiciaires et autres par son refus d’accepter le deal qui lui a été proposé.

« Togo un pays où on perd une élection et on contraint le vainqueur a accepter un poste de Premier Ministre ? Devant son refus il subit la violence avec interdiction de ne plus réclamer sa victoire. Il vit dans la clandestinité depuis des mois », a-t-il publié sur son compte Twitter.

Dans une lettre envoyée au président Faure Gnassingbé, Agbeyomé Kodjo dit avoir saisi  le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU :

« Je vis depuis plusieurs mois dans la clandestinité en raison de la violation de mes droits fondamentaux de citoyen, et des menaces constantes d’assassinat qui pèsent sur ma vie. Je précise avoir saisi le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU d’un recours, car à mon sens, partagé par de nombreux experts, les agissements ci-avant dénoncés, constituent des atteintes graves à mes droits et libertés et ne peuvent avoir été commis impunément »

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *