Shadow

Qui est Fargasss Assande, l’Ivoirien qui joue le rôle du père d’Assane Diop dans « Lupin » ?

Fargass Assande, acteur ivoirien

C’est la série à succès du moment. Sortie officiellement le 08 janvier 2021, « Lupin, dans l’ombre d’Arsène », fait son entrée dans le top 10 des audiences de Netflix en France et dans les autres pays d’Europe. Aux USA, Lupin est la première création française à entrer dans le Top 10, note Forbes. Cette belle aventure a été construite autour de l’histoire du père d’Assane Diop ( Omar Sy) qui a été incarcéré injustement 25 ans plutôt. Ce personnage qui se veut le pilier de la série a été incarné par un Ivoirien, Fargass Assandé.

Du haut de ses 58 ans (né le 11 mars 1962 à Bongouanou), Fargasss Assande Atoukora est un artiste accompli. Comédien, dramaturge et metteur en scène l’homme excelle dans tous les domaines. Sa passion pour le cinéma, il l’a découverte très tôt à Abidjan (Côte d’Ivoire) grâce à son oncle qui avait pourtant d’autres projets pour lui.


« …Mon oncle m’a demandé de l’accompagner (…). Nous sommes arrivés à Cocodi où se trouvait le théâtre de la Cité rouge. Nous sommes rentrés dans une salle, le noir s’est fait, j’ai eu peur, la lumière en face de nous et j’ai vu des gens jouer. En sortant de cette salle, une certitude s’était imposée à moi. Je devrais devenir comédien », confiait-il aux journalistes togolais Roger Adzafo et Espoir Agbogan lors du tournage de l’émission « Les Succès d’Afrique » en 2015.


Défiant ses parents qui l’imaginaient médecin ou employé derrière un bureau, le petit Fargass s’est accroché à sa nouvelle passion. Cofondateur du N’Zassa Théâtre en 1985, avec Acho Weyer et Wassa Casimir, il pose ses bagages au Burkina Faso un temps avant de s’envoler pour la France où il eut un parcours plus qu’honorable.

« L’objectif de tout jeune africain qui faisait du théâtre, c’était d’aller à Limoge. Je l’ai fait. J’ai réussi à faire plusieurs fois Limoge sur toutes les coutures (comédien, metteur en scène, résidence d’écriture). », a-t-il révélé.


Plusieurs distinctions


En 2015, Fargass Assande reçoit le prix de la meilleure interprétation au Fespaco 2015. La même année il se voit décerner une autre distinction aux Festival Ecran noir toujours dans la même catégorie. Le film L’Œil du cyclone du réalisateur burkinabé Sékou Traoré a révélé l’acteur en Afrique. Fargass a également joué dans « Je m’appelle Fargass » et « Caramel » de Henri Duparc.


Les regrets de Fargass Assande


L’homme brille en occident. Tout lui réussit. Cependant dans son cœur, il regrette une chose. Son pays ne le connait pas assez. « Mon plus grand regret c’est de porter le drapeau d’un pays qui n’a jamais su que j’étais un de ses enfants », confiait-il dans l’émission « Les Succès d’Afrique ». Cette injustice sera probablement réparée une bonne fois pour toute avec sa brillante participation au projet Loupin.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *