Shadow

Cote d’Ivoire : Alassane Ouattara s’envole pour Paris, qui va diriger le pays?

Alassane Ouattara à son départ pour Paris ce 26 février

Alassane Ouattara s’est envolé dans l’après midi de ce 26 février pour Paris dans le cadre d’une visite officielle. Un déplacement qui suscite de nombreuses interrogations sur la gestion des affaires de l’Etat en son absence.

Qui va diriger la Cote d’Ivoire pour les prochains jours ? C’est sans doute la question que se posent les ivoiriens alors que leur président s’est envolé pour la France. Dans un communiqué rendu public en début de cette soirée de ce vendredi, la présidence ivoirienne a en effet annoncé la nouvelle visite du couple présidentielle en France. « Alassane Ouattara accompagné de la Première Damen Madame Dominique Ouattara a quitté Abidjan ce vendredi 26 février 2021, pour un séjour en France », peut-on lire dans le communiqué.

Au cours de cette visite dont la durée n’a pas été précisée, “ADO” « aura un entretien suivi d’un diner avec son homologue français, son excellence Monsieur Emmanuel Macron, le mercredi 3 mars 2021, au palais de l’Elysée », indique la présidence ivoirienne dans son communiqué.

Vide constitutionnel

Cette énième visite de “ADO” à Paris intervient dans un contexte où le sommet de l’état ivoirien est décimé par plusieurs absences pour raisons médicales, posant la question de la gestion du pays en l’absence de Ouattara.

En effet, depuis sa réélection le 31 octobre, Alassane Ouattara n’a toujours pas dévoilé le nom de son vice-président comme inscrit dans la constitution ivoirienne. Gravement malade, Ahmed Bakayoko, le premier ministre quant à lui se trouve actuellement en France pour des soins sanitaires. Deux postes clés de l’appareil étatique laissés vacants, alors que leurs occupants sont appelés à assurer les fonctions présidentielles en l’absence du numéro 1 de l’Etat.  « Le Premier ministre supplé le Président de la République lorsque celui-ci et le vice-Président de la République sont hors du territoire national », indique la constitution ivoirienne. 

Selon certains analystes, le président ivoirien devrait depuis Paris « garder un œil attentif sur les affaires » alors que le pays vient de lancer la campagne électorale en vue des élections législatives. A Abidjan, c’est à l’un de ses proches que “ADO”, en l’absence de vice-président et du premier ministre, aurait confié la gestion des affaires courantes.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *