Shadow

Officiel : le PM ivoirien Hamed Bakayoko est mort

Hospitalisé depuis le début du mois de mars à l’Hôpital américain de Paris et transféré en urgence en Allemagne dans la matinée du 6, le Premier ministre ivoirien a succombé à un cancer fulgurant, ce mercredi 10 mars.

Son état de santé s’était brusquement dégradé ces derniers jours. Souffrant d’un cancer en phase terminale et hospitalisé depuis le début du mois de mars à l’Hôpital américain de Paris, Hamed Bakayoko avait été transféré dans un état grave dans un établissement de Fribourg, en Allemagne, dans la matinée du 6 mars, pour y suivre un traitement expérimental. Il a finalement succombé, ce 10 mars, à l’âge de 56 ans.

« J’ai l’immense douleur de vous annoncer la mort du Premier ministre Hamed Bakayoko ce mercredi en Allemagne des suite d’un cancer », a annoncé Fidel Sarassoro, directeur de cabinet du président ivoirien, dans un communiqué lu sur la RTI, la chaîne de télévision nationale, ce mercredi soir.

« Notre pays est en deuil », a déclaré Alassane Ouattara, dans un message publié sur les réseaux sociaux. « Je rends hommage au Premier Ministre, Hamed Bakayoko, mon fils et proche collaborateur, trop tôt arraché à notre affection », continue le chef de l’État, rendant hommage à « un grand homme d’État, un modèle pour notre jeunesse, une personnalité d’une grande générosité et d’une loyauté exemplaire ».

NOTRE PAYS EST EN DEUIL.
J’AI L’IMMENSE DOULEUR DE VOUS ANNONCER LE DÉCÈS DU PREMIER MINISTRE, HAMED BAKAYOKO, CHEF DU GOUVERNEMENT, MINISTRE DE LA DÉFENSE, CE MERCREDI 10 MARS 2021, EN ALLEMAGNE, DES SUITES D’UN CANCER. PIC.TWITTER.COM/IFIMVNDLHO

— ALASSANE OUATTARA (@AOUATTARA_PRCI) MARCH 10, 2021

Avec Jeune Afrique

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *