Shadow

Côte d’Ivoire : elle envoie son conjoint en cellule et apprend sa mort le lendemain

Image utilisée à titre d’illustation

En appelant la police pour embarquer M. Bailly Armand pour une banale crise de jalousie, dame KM ne savait pas qu’elle envoyait son chéri à la morgue. Selon le récit de la police nationale ivoirienne, M. Bailly est décédé en garde à vue. Rentrée tard à la maison le 18 avril 2021, dame KM n’a pas supporté les crises de jalousie de son concubin. Alors que l’homme remontait les bretelles à son partenaire, une des amies de cette dernière appelle la police. Sur place, l’homme fut embarqué par les forces de l’ordre. Il perdra la vie dans les locaux du commissariat de Soubré. Saisit, le commissaire du gouvernement a demandé l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités. Breves.info vous rapporte le récit de la police.

La famille du défunt saisit le Commissaire du Gouvernement.

Le 18 avril 2021, Bailly Armand concubin de dame KM manifestait une jalousie après que sa compagne soit rentrée plus tard que prévu d’une balade.

Pour le calmer afin que les choses ne dégénèrent pas, l’amie de sa compagne fit appel aux éléments du commissariat de Soubré, localité dans laquelle les deux conjoints vivaient. Ceux-ci l’ont interpellé et l’ont mis en garde à vue. Il perdit la vie plus tard dans les locaux du commissariat.

Le lendemain, sa compagne se rend à au commissariat afin d’avoir ses nouvelles. Les éléments la tournent en rond. Cela ne la rassure pas car elle ne comprend rien. Plusieurs idées noires lui traversent la tête.

Après des heures passées dans l’angoisse, l’adjoint au commissaire de police la reçoit et lui annonce la triste nouvelle. Dame KM est consternée. La mort dans l’âme, elle désire voir le corps de son désormais ex compagnon. Elle n’obtient pas gain de cause. Elle informe la famille du défunt. Le lendemain 19 avril, son oncle se rend au commissariat pour s’enquérir. Il désire voir le corps de son neveu. On le tourne en rond également.

Sur insistance, il parvient à voir le corps de son neveu Bailly Armand. Le corps présente des traces de sévices. Pour l’oncle, son neveu est décédé suite à une bastonnade de la part des policiers.

Du côté des policiers, le défunt serait mort d’une crise d’asthme.

Mardi 20 avril 2021, le Commissaire du Gouvernement saisi par une plainte de la famille de la victime a fermement instruit au préfet de police de San-Pedro de faire pratiquer une autopsie dans le cadre de l’enquête.

Le Commissaire du gouvernement Ange KESSI veut voir clair dans cette affaire et situer les uns et les autres sur les causes réelles du décès de Bailly Armand.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *