Shadow

Côte d’Ivoire : voici les indemnités et avantages dont Laurent Gbagbo bénéficiera

Laurent Gbagbo, ancien président de la Côte d’Ivoire

Le président Alassane Ouattara l’a promis lors du premier conseil des ministres de son nouveau gouvernement. Son prédécesseur Laurent Gbagbo peut retourner en Côte d’Ivoire et bénéficier des indemnités liées à son titre d’ancien chef d’Etat.

Concrètement Laurent Gbagbo touchera chaque mois 17 millions de francs CFA. Ce montant constitue « l’allocation viagère et d’indemnités mensuelles pour ses frais de logement, de carburant et de téléphone », nous apprend Jeune Afrique.

Le fondateur du FPI définitivement blanchi et libéré après près d’une dizaine d’années de prison à la Haye aura également à sa disposition trois voitures avec chauffeurs, un cabinet de cinq membres et six personnels de maisons.

Pour sa sécurité, Laurent Gbagbo bénéficiera d’une dizaine d’éléments des forces de l’ordre placés sous  l’autorité d’un chef de camp.

Selon les proches de Laurent Gbagbo, l’ancien président n’a pas négocié son retour en Côte d’Ivoire. L’homme entretiendrait toujours une relation ambiguë trempée de méfiance avec Alassane Ouattara. « Gbagbo n’appellera jamais Ouattara. C’est une question de principe. Il n’a pas à mendier ou à négocier quoi que ce soit. Mais si Ouattara l’appelle, il décrochera. Et, s’il doit discuter avec lui, il ne le fera qu’une fois rentré en Côte d’Ivoire », a confié un propre de Gbagbo à Jeune Afrique.

Le pont entre les deux personnalités n’est pas pour autant rompu. Malgré le décès du négociateur Hamed Bakayoko, des canaux parallèles assurent la communication entre les deux personnalités. Laurent Gbagbo veut bien rentrer en Côte d’Ivoire mais il souhaite avoir des garanties pour sa sécurité. Il est conscient qu’une condamnation de 20 ans de prison ferme l’attend dans l’affaire des « casses de la BECEAO ».

« L’une de ses principales préoccupations est sa sécurité et celle de ses proches. Il n’a pas envie qu’un malheur arrive dès son retour », souffle un proche du président.

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *