Shadow

Economie : le Togo a fait preuve de transparence fiscale

Le nouveau“Fiscal Transparency Report”” du Département d’Etat américain du 1er janvier au 31 décembre 2020 classe le Togo dans la première catégorie des pays qui ont satisfait aux exigences minimales de transparence fiscale.
Le département d’Etat américain a rendu public son rapport annuel sur la transparence fiscal dans les 140 pays en fin juin.
Le classement du « Fiscal Transparency Report » se fait en trois catégories. La première catégorie est dédiée aux pays qui respectent les exigences minimales de transparence fiscale par la publication de leur budget et des documents financiers fiables. La deuxième catégorie concerne les pays qui ont réalisé des progrès significatifs dans le domaine de la transparence fiscale et la dernière rassemble les pays qui ont réalisé moins de progrès.
Au cours de la période précédant les résultats, le Togo a permis au grand public de rentrer en possession des fichiers qui illustrent son budget, nécessaires au bon déroulement des examens. En plus de cela, il y’a eu une nette transparence dans les procédures d’appels d’offres et les signatures de contrats d’exploitation concernant les ressources naturelles.
Cette transparence a démarqué le pays du lot, ce qui lui vaut sa place dans la première catégorie des pays qui ont satisfait aux exigences minimales de transparence fiscale en 2021, tout comme l’Afrique du Sud, le Botswana, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, le Ghana, le Kenya, l’Ile Maurice, le Maroc, la Namibie, le Nigéria, les Seychelles, la Tunisie et l’Ouganda, annonce le rapport.
Pour rappel, ce classement ne prend pas en compte la corruption. Selon le département d’Etat des USA, « la constatation qu’un gouvernement “ne satisfait pas aux exigences minimales de transparence fiscale” ne signifie pas nécessairement qu’il existe une corruption importante au sein du gouvernement », de même «le fait de constater qu’un gouvernement “satisfait aux exigences minimales en matière de transparence fiscale” ne reflète pas nécessairement un faible niveau de corruption ».

stagiaire

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *