Shadow

Gogoligo et Papson Moutite aux arrêts : retour sur un film rocambolesque

Gogoligo et Papson Moutite

Les internautes togolais ont été surpris d’apprendre que Gogoligo (Ntsule Komi Mawulikplimi) et Papson Moutite (Amoussou Zionhou Komlan Midodji)  sont placés en garde à vue le 16 juillet 2021 après leur audition à la brigade des stupéfiants et antigang de Djidjole. Les deux artistes qui se disent amis du président de la République Faure Gnassingbe ont passé leur première nuit, privés de liberté. Une plainte pour diffamation de l’ancien capitaine des Eperviers du Togo, Emmanuel Adebayor Sheyi est à la base de la descente aux enfers des deux artistes.

En répondant à la convocation de la brigade des stupéfiants et antigang de Djidole, l’artiste musicien Papson Moutite était confiant. Sur le trajet, il fait un direct Facebook dans lequel il s’indigne contre Emmanuel Sheyi Adebayor, qui l’a fait convoquer. « Dites à Adebayor qu’il n’est pas plus grand que le président  de la République (…) Adebayor ton intimidation a échoué », a-t-il déclaré avant d’inviter ses fans à 15h pour une émission spéciale qui n’aura jamais lieu. C’est plutôt le deuxième vice-président de l’association Chan Mou qui est venu confirmer le maintien en garde à vue de son président tout en tentant de dédramatiser l’affaire.

« Actuellement il est dans de bonnes mains. Il n y a pas lieu de s’inquiéter. On a demandé qu’on ouvre une enquête pour vérifier la véracité de ses preuves. Le procureur doit donner son Ok après la vérification pour qu’on le libère. Il n’est pas arrêté, il n’est pas enfermé », a déclaré Tchala.

Adebayor, ses maisons et la CEET

Il est reproché à Papson Moutité avoir affirmé dans un de ses directs Facebook que l’ancien international togolais Adebayor Sheyi faisait partie d’un réseau de fraudeurs des compteurs de la compagnie d’énergie électrique du Togo (CEET). Selon l’artiste devenu vlogueur, les fraudes seraient constatées dans trois maisons d’Adebayor Sheyi qui sont mises en location. Il a précisé que le joueur n’habite dans aucune des maisons. Moutite a ensuite demandé à l’attaquant togolais de l’inviter chez lui afin de faire la lumière sur ce scandale.

Remonté, Adebayor a contacté Moutité pour lui exprimer sa désapprobation.  La discussion a fini en queue de poisson, personne ne souhaitant faire profil bas. Le lendemain Moutite est convoqué à la Brigade des stupéfiants pour s’expliquer.

Gogoligo à genoux, Zaga Bambo exulte

L’artiste humoriste Gogoligo serait le colporteur de la rumeur des fraudes de compteurs dans les maisons de Sheyi. Selon les révélations de Papson Moutité, Gogoligo a lui-même participé à la fraude. Sanctionné, il ne souhaite pas payer seul. C’est ainsi qu’il impliquerait son ancien ami Adebayor Sheyi dans l’affaire. Egalement convoqué ce 16 juillet, Gogoligo aurait nié sa participation dans la diffusion de cette rumeur sur Adebayor. Il a fallu l’intervention de Zaga Bambo qui détenait plusieurs preuves à charge pour que l’humoriste fasse profil bas. Après la présentation de deux éléments de preuves, Gogoligo se serait mis à genoux (à deux reprises) pour implorer la clémence des autorités sécuritaires.

« Quand j’ai sorti les premières preuves à ma disposition, les enquêteurs lui ont demandé s’il reconnait sa voix. Il a dit oui. Lorsque j’ai sorti le deuxième dossier, il s’est lui-même mis à genoux », a déclaré Zaga Bambo.

Les Togolais jubilent

Sauf changement de dernière minute, Gogoligo et Papson Moutite ne recouvreront pas la liberté avant lundi 19 juillet 2021. Leur situation pourrait s’empirer si les enquêteurs jugent avoir recueilli assez d’éléments qui nécessitent qu’ils soient présentés au procureur de la République. En effet ce dernier peut décider de la mise en détention provisoire des deux artistes.

Curieusement l’arrestation de Gogoligo et Papson Moutité ne semble pas déranger les Togolais. Au contraire. Si certains affichent leur indifférence, d’autres ne cachent pas leur joie. En effet plusieurs togolais se disent dépassés par les menaces répétitives des deux artistes contre les autres citoyens. Se réclamant d’être des amis du président du la République, Papson Moutite et Gogoligo auraient promis la prison à plusieurs autres compatriotes avec qui ils ont eu des différends.

« Maintenant je veux savoir si les deux sont dans la même cellule ou dans des cellules différentes ma…. 😂😂😂 12 et 21 dans la même cellule? Digne d’un film des gens de la maison…😂😂😂 »

« Ce fut une histoire rocambolesque digne d’un film des enfants de la même maison. J’espère que le framponnement aura lieu »

« Moutité moi je me suis désabonné a lui chap quand il a commencé truk de SEA la, moi je n’aime pas les embêtement »

« La récréation est terminée chacun regagne sa classe » Voici quelques commentaires des internautes recueillis par la rédaction de Breves.info

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *