Découverte d’un cas d’Ebola en Côte d’Ivoire : l’OMS inquiète

Ebola cote d ivoire
Ebola est de retour en Côte d’Ivoire

30 ans après  la découverte des premiers cas, le virus d’Ebola est de retour en Côte d’Ivoire. L’annonce a été faite samedi 14 juillet 2021 par le gouvernement. Une jeune fille de nationalité guinéenne a été détectée positive au virus d’Ebola. Le gouvernement ivoirien rassure que ce premier cas reste isolé.

«Cette jeune fille a quitté Labé en Guinée à destination d’Abidjan par voie routière. Elle est arrivée en Côte d’Ivoire le 11 août et a été diagnostiqué et prise en charge immédiatement par nos services sanitaires, le 12 août 2021 à 20 heures. Il s’agit d’un cas isolé et importé. La patiente est actuellement en isolement et prise en charge au centre de traitement des Maladies Hautement Épidémiques du CHU de Treichville», rassurent les autorités ivoiriennes qui précisent que le pays dispose de vaccins de contre la maladie. Le gouvernement réuni d’urgence, réactive la surveillance communautaire de la riposte à Ebola. Il sera ainsi procédé à la vaccination immédiate des groupes cibles. Le gouvernement invite au respect des directives pour le diagnostic et la prise en charge des fièvres hémorragiques.

L’OMS inquiète

A l’OMS, la nouvelle inquiète et  Matshidiso Moeti, la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique ne le cache pas.

«Il est extrêmement préoccupant que cette épidémie ait été déclarée à Abidjan, une métropole de plus de quatre millions d’habitants», a-t-elle indiqué dans un communiqué tout en restant optimiste :« Cependant, l’essentiel de l’expertise mondiale en matière de lutte contre la maladie à virus Ebola se trouve ici, sur le continent, et la Côte d’Ivoire peut tirer parti de cette expérience pour accélérer la riposte », a-t-elle ajouté.

L’apparition du Virus d’Ebola en Côte d’Ivoire et les risques de propagation de la maladie dans la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ne facilitera pas le processus de réouverture des frontières terrestres qui trainait déjà.

Cliquez ici pour télécharger le communiqué du gouvenement

Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *